Visites, excursions & activités à Londres
Le quartier East End de Londres : l’endroit tendance du moment
0 Flares 0 Flares ×

Bien éloigné de Big Ben ou de la tour de Londres, l’East London s’affirme désormais comme le spot tendance où il fait bon se balader et chiner, en débusquant fringues vintage et disques rares.

L’East End est devenu en une décennie le symbole d’un Londres arty et canaille. Ex passage obligé des immigrants de tous horizons, ce quartier pauvre et défraîchi était surtout connu pour les crimes de l’énigmatique Jack l’éventreur, commis fin XIXème, au cœur du secteur de Whitechapel.

De l’insalubrité à la hype !

Le quartier a longtemps été peu attractif du fait de son passé tourmenté et du degré de pauvreté de ses habitants. Symbole d’un prolétariat revêche et rebelle pendant des années, l’Est londonien est dorénavant devenu l’un des endroits les plus hype de la capitale anglaise.

Les galeries d’arts, les concept stores ou les fripes vintage y connaissent un développement sans précédent. Ses quartiers ont pour nom, entre autres, Shoreditch, Dalston ou Bethnal Green.

Certains de ces quartiers ont vu le prix du M² exploser en 10 ans, alors que d’autres restent encore populaires. A l’image d’un dix huitième arrondissement de Paris où les boutiques bobos des abbesses s’épanouissent à côté des bazars de Barbés.

Il est recommandé de baguenauder le long de Bishopsgate, pour arriver doucement aux vestiges de la vieille enceinte médiévale qui marquaient, à l’époque, l’entrée de la ville.

Ne ratez pas le Gherkin (surnommé plus ou moins affectueusement par les locaux le cornichon), bâtiment bancaire atypique dessiné par le grand architecte de réputation planétaire Norman Foster.

Dirty dicks et Charles Dickens

Ensuite, faites un détour au pub « dirty dicks » du nom de l’ancien propriétaire du lieu ( début du XIXe siècle). Ce joyeux drille est devenu vraiment célèbre le jour où, suite à la perte de sa compagne, l’homme pris la décision irrévocable de ne plus se laver et de ne plus nettoyer son pub.

L’endroit «le plus sale» de la ville, attira alors une foule de badauds venant de tout le pays pour s’encanailler dans le effluves nauséabondes du tripot.

Encore maintenant, les étroites ruelles de Brushfield Street vous font irrémédiablement penser au Londres des romans de Charles Dickens. Vous y dénicherez aussi un grand nombre d’estaminets italiens et pas mal d’excellent restos indiens.

Marché et belle verrière

Un petit tour aux halles de l’Old Spitalfields Market est devenu aussi un incontournable du quartier. Vous serez impressionné par la somptueuse verrière à l’armature de métal qui abrite élégamment ce marché couvert d’époque victorienne, aujourd’hui en pleine effervescence.

Stands de fripes toute tendances confondues et 33 tours rares font bon ménage avec de l’excellente street food.

Lorsque vous remonterez la grande rue d’Aldgate East, vous bifurquerez sur Whitechapel Road pour connaître quelques petits frissons rétrospectifs dans ce quartier si marqué par les meurtres atroce du terrible Jack.

L’East End regorgeant de ruelles originales et sans cesse renouvelées, la liste précitée ne sera sans doute qu’un petite mise en bouche avant la suite de vos palpitantes aventures londoniennes!

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Buffer 0 0 Flares ×

Carte Interactive de Londres